Il est presque 20H00. Victor est comme vous, il attend de voir la tête du prochain ou de la prochaine Président(e) de la République. Il espère que ce sera Ségolène Royal. Car il se dit que si ce n'est pas elle et bien pour lui c'est la fin. Le résultat n'est plus qu'à quelques secondes du moment de la vérité et de l'avenir de plusieurs personnes . Il pense à son voisin Rmiste qui sera de plus en plus dans la précarité. Il pense à l'Exclu dont il n'a même plus de nouvelles. Il pense à ceux qui souffrent. Il pense aussi à lui. Si c'est Sarkozy, que va t-il advenir des gens sans emplois ?
Le score tombe. C'est Nicolas Sarkozy.
Victor est effondré. Il sait que c'est la fin. Il entend le discours de Ségolène Royal. Et puis vers 20H30, c'est celui de Nicolas Sarkozy, Président de la République. Il faudra bien s'y faire. Il ne voit plus d'avenir pour lui. Le Président dit qu'il ne laissera personne sur le bord de la route. Ha bon ? Il va multiplier les tentes certainement ? Non je sais ! Il va élargir les trottoirs ! Ho non ! Il va les supprimer ! Pire ? On ne pourra plus rester trop longtemps sur le trottoir de peur de les abîmer !
Il va remettre les gens au travail. Chouette alors ! Mais pourquoi Victor n'y croit pas ?
Victor se dit qu'il attend un jour de brouillard. Qu'il prendra sa voiture et s'enfoncera dans ce voile gris blanc pour ne plus jamais réapparaître....