L'exclu ne fera pas Noël. Pour lui, aujourd'hui, c'est un jour comme un autre.
Il s'est permis, quand même et pour se faire plaisir, d'acheter une petite bûche. C'est juste pour se souvenir de son enfance. L'époque où la famille fêtait noël, avec le sapin et les cadeaux. Il est seul dans son petit appartement. Il pense à sa mère qui est décédée depuis des années déjà. Elle était la seule famille qui lui restait. Il n'a pas connu son père.
Il a une grande soeur et un frère plus jeune. Mais, ils ne l'ont jamais regardé. De ce côté là, il n'a pas plus de chance que Victor.
À ce propos, il pense à lui. Il ignore ce qu'il devient, mais l'autre fois, il l'a aperçu dans le petit magasin central qui se trouve dans sa ville.
Victor est donc toujours vivant. Triste et abattu, mais en vie. C'est déjà ça. Quoi que...
l'exclu pense qu'il devait aller chez sa famille pour passer le réveillon et c'est pour cela qu'il faisait quelques courses. Puisqu'il lui en reste une, lui au moins. L'exclu ne sait pas... Victor ne lui a jamais rien dit. Chacun ses secrets, chacun ses peines.

Victor n'ira pas dans sa famille cette année. Il ne veut plus faire semblant. S'ils s'aperçoivent de son absence, tant mieux. Mais personne ne verra rien. Personne ne voit plus, n'entend plus. C'est un monde de sourds et d'aveugles. Il sera seul ce soir, comme tous les autres soirs.

L'exclu sera lui aussi seul, comme depuis des années. Il ne lui reste plus que les souvenirs de son enfance. Il était si heureux. Mais c'est du passé. Il a accompagné sa mère dans la maladie et puis elle s'est éteinte comme la chandelle d'une bougie. Cela faisait longtemps que son frère et sa soeur ne venaient plus. Ils passaient pour le nouvel an, c'est tout. De toute façon, l'exclu était là pour s'occuper d'elle... Et puis... vous savez quoi... on a pas le temps... on a sa vie...
Oui, bien sûr. Et lui ? Il n'avait pas sa vie ? Mais comment expliquer tout cela...

Victor se soumet chaque jours, perd courage, n'attend plus rien. Il se dit que c'est comme ça et on n'y peut rien.

L'exclu est très en colère. Que ce soit sa soit sa soeur, son frère, ses anciens amis ou qui que ce soit, on craint ses colères. Il n'accepte pas ce monde.
Mais ce soir, je ne vous traduirai pas ses pensées. C'est un jour de fête. Un jour où les gens vont se réunir. Un jour de joie. Mais il reviendra certainement.

Il n'y aura pas que Victor et L'exclu qui seront seul ce soir. Il y aura des tas de gens abandonnés. Des hommes, des femmes, des jeunes, des moins jeunes et des vieux. Mais il y aura aussi des enfants et des adolescents qui seront seuls. Personne n'en parle... Il y aura bien sûr, les personnes âgées qui seront laissées de côté et à qui on pensera qu'au moment des étrennes. Bien sûr...
Il y aura toutes ces personnes à qui on ne pense jamais. Loin de chez eux, qui travaille, sont malade, sont enfermés. Quelque soit l'endroit où l'on est, lorsqu'on est seul, on est seul...

Alors joyeux Noël !
Car c'est le code. Pas question d'être triste ce jour-là. Parce que c'est mal vue. Alors on fait semblant. C'est comme ça...

Puis il y a toujours un instant cocasse et une note très drôle.
Un petit garçon qui demande à sa maman : c'est quoi Noël ?
Une simple question d'un petit enfant. Une simple question...