Notre pays n'a jamais été aussi actif que depuis que c'est François Hollande qui est au gouvernement. Il n'y a jamais eu autant de manifestations pour un oui et pour un non. Peut-être parce que sous la dictature de Sarkozy nous n'avions plus le droit de manifester sans demander la permission ? C'est peut-être ça.

Qu'est ce que je retiens de ce qui se passe chez nous ?
D'abord, quelque chose qui me choque énormément : Sarkozy. Oui, toujours lui, ce dinguo qui se croit toujours président de la république. Il faudrait que quelqu'un lui dise que ce n'est plus le cas. Et il faudrait aussi que certaines personnes de l'UMP se mettent ça dans le ciboulot aussi, parce que lorsque j'ai discuté avec une personne de ce mouvement d'extrême-droite qu'est l'ump, j'ai eu l'impression qu'il se croyait encore sous l'aire du nain grincheux, du duce, du caudillo français qu'est Sarkozy.

Mais parlons de notre président. J'ai écouté encore la dernière fois son discours qui a été diffusé en plein après-midi afin que le peuple ne puisse entendre ce qu'il allait faire de beau pour redresser la situation catastrophique dans laquelle elle se trouve (à cause du nain Sarkozy).
Et bien, si vous aviez la chance de travailler ou de faire l'amour (oui, il y en a qui font l'amour l'après midi) et bien vous n'avez rien raté. Il n'a rien dit de plus que l'avant dernière fois, un soir. On ne sait pas où on va. Il n'y a que lui qui le sait. Il a dit que ça sera dur... mais ça on le savait déjà, je crois.

Il y a toujours la crise. On nous parle de ça depuis bien plus longtemps qu'on veut bien l'admettre. La crise, elle a débutée quand exactement. Il y a dix ans ? Vingt ans ? Trente ans ? Depuis toujours ou depuis 1940 ? Bonne question. Je n'ai pas la réponse.

Notre pays connaît de nombreux tumultes. Des tas de rassemblements et des tas de manifestations. C'est la révolte qui gronde mes amis, c'est la révolte qui gronde. Si au moins elle grondait pour le vrai problème que traverse notre pays... cela ne serait pas grave. Mais non. La plus grande manifestation c'est contre le mariage gay. Il y a six millions de chômeurs et douze millions de pauvres. Mais c'est pas grave. On manifeste contre le mariage gays.

Et bien parlons-en de ce mariage gays parce que tout le monde en parle.
Je vous avoue que tout cela me dépasse. En fait, pour dire la vérité, je m'en balance un peu de ce texte. Mais pas vraiment. Et comme j'ai un peu de courage, mais pas trop, enfin comme tout le monde quoi, je vais vous donner mon opinion. Si si.

Je n'ai rien contre le mariage gays. Pour tout vous dire, je serais plutôt pour le « pacs » pour tout le monde parce que rien que le mot « mariage » moi, ça me fout la trouille et je me sauve de l'autre côté en piquant un cent mètre chrono. Oui, les gens. Oui, je ne suis pas trop pour le mariage, donc je ne comprends même pas pourquoi on fait tant de ramdam autour du mariage gays. Je ne comprends même pas ce texte. Attendez, je ne comprenais pas. Je viens de m'y intéresser en écoutant les uns, pour, et les autres, contre.
Pour tout vous dire, je n'ai pas compris, voir j'ai trouvé un peu déplacé que madame Taubira compare le droit des homosexuels à l'esclavage. Je n'ai rien dit à l'époque parce que je n'avais pas envie d'écrire là-dessus, mais c'est totalement hors de propos, déplacé et j'ose le dire, indécent.
Personnellement, le problème avec les socialo-libéraux-capitaliste (oui, on le sait depuis que Hollande est au pouvoir) c'est qu'ils ont tendance à exagérer tout et surtout à ne pas lésiner sur les mots forts. À une époque, ils voyaient des nazis partout, dans les années 80 et 90. Et à présent, que l'extrême-droite ump est dans la rue comme des bestiaux qu'ils sont... et bien ils ne disent rien. Voir, les socialistes voient de nouveau le « front national » comme l'ennemi à abattre. Je ne vois pas le FN attaquer les gens moi. Qu'on m'explique. Les seuls facistes cagoulards que je vois, c'est ceux de l'UMP avec leurs idées racistes, antisémites, xénophobes, anticonstitutionnelles et pourfendeurs d'homos. C'est le nouveau dada de « l'ump » les homos. Avant c'était les roms, les étrangers et les arabes et aujourd'hui, c'est les homosexuels. Chacun son tours quoi. Parti de l'ump ils sont arrivés, non ont dépassé, le parti national fasciste de Benito Mussolini ces cons, ces ordures, ces crapauds sarkonaziste. Ce sont eux qui se déguise en jeunesse nationaliste et qui tuent des gens dans la rue. Ils se déguisent même en policiers parfois. Mais ça, c'est un autre problème.
En attendant, c'est vrai qu'il y a beaucoup de tensions dans notre pays. Et c'est vrai, que cette tension est presque légitime.
Parce que de quoi s'agit-il exactement ?
Ce texte sur la l'égalité des droits pour les homosexuels a été très mal expliqué aux gens. Je crois que Hollande a un gros problème. Il n'explique rien ou bien il s'explique mal et il croit que tout le monde le comprend. Et bien, même moi, et pourtant je fais des efforts, je ne le comprends pas. Ni les propos d'Hollande sur sa politique. Ni sur ce texte.
Tout ce que ce texte transmet c'est que les homosexuels auront le droit d'adopter des enfants alors qu'un couple normal qui ne peut pas en avoir doit faire des tas de démarche pour avoir le droit d'être parent. Et bien c'est injuste.
Le mariage homosexuel ne me dérange pas. Le droit à l'assistance à la procréation (une mère porteuse quoi) pour les couples homosexuels alors que cette loi n'était et n'est peut-être toujours pas possible pour les couples hétérosexuels, je trouve cela injuste. Alors ce n'est peut-être, sûrement pas, ce que ce texte veut dire ? Mais c'est ce que tout le monde comprends. Et là, je comprends que les gens gueulent et descendent dans la rue. Faut pas déconner non plus.
En attendant, on oublie les six millions de chômeurs. Les gens qui crèvent de faim. On oublie les vrai problèmes et la crise.
La crise, c'est notre appartenance à cette Europe du fric. Je ne me sens plus pour l'union européenne. J'y suis même contre.

Tous ces problèmes arrangent bien les choses pour l'ump et même pour le parti socialiste. Cela fait oublier les vrais problèmes. Je me demande même s'ils ne le font pas exprès. Il y avait d'autres lois à voter et à défendre.
Pourquoi la loi sur l'égalité du travail entre les hommes et les femmes n'est-il pas voter alors que c'était dans le programme et que nous sommes au vingt-et-unième siècle ?
Pourquoi le gouvernement ne veut pas reculer sur ce projet sur cette loi mal comprise alors qu'il recule sur la régularisation des salaires des grand-patrons ?
Pourquoi les affaires politiques sont-elles étouffées. Affaire umps bien sûr.
J'entends à cette heure-ci que l'extrême-droite est partout et qu'elle attaque les forces de l'ordre. Cela me fait bien rigoler. Pardons de vous dire ça. Mais si ces groupes d'extrême-droite sont dans la rue c'est qu'ils ont été payés par l'UMP et même par le PS. Pour moi les choses sont claires, l'UMPS c'est blanc bonnet et bonnet blanc.
Je suis contre ce projet de loi sur l'adoption et la procréation assisté pour les homosexuels. Cela ne fait pas de moi quelqu'un d'intolérant. Mais tant que ce texte ne sera pas clair et net. Je le dis tout net. Je suis contre.
En attendant, il ne me viendrait pas à l'idée de m'en prendre aux homosexuels qui ont bien le droit de pouvoir être heureux et même de se marier. Voilà. Donc je suis entre les deux. Pris entre deux feux. Le projet de loi est mal expliqué, voilà tout.

Je pense que tout ça n'est que l'arbre qui cache la forêt. Il y a des tensions et des peurs dans notre pays. Je pense que bientôt cela va exploser et que cela ne viendra absolument pas d'où l'on pense. Il y a une grande colère retenue. Et je n'ai peur que d'une chose. Ou plutôt de deux choses. La première, c'est que lorsque la révolte éclatera qu'elle ne s'arrêtera pas et finira dans un bain de sang. La deuxième chose, c'est que nos ennemis, et ils existent pour nous avoir menacés, lance une attaque massive contre notre nation désunie. Parce que, le capitalisme est la cause de tout et sera la perte e l'humanité toute entière.

Qui vivra verra. Enfin, je devrais dire, qui survivra verra.