municipales 

Dimanche prochain aura lieue les élections municipales. 
Pendant des années, je n'ai jamais raté une élection. J'aime la politique et mon intérêt pour elle fut des plus importante pendant de nombreuses années. Je ne dirais pas que j'ignore pourquoi je n'irai peut-être pas voter dimanche

Dimanche prochain aura lieue les élections municipales. 
Pendant des années, je n'ai jamais raté une élection. J'aime la politique et mon intérêt pour elle fut des plus importante pendant de nombreuses années. Je ne dirais pas que j'ignore pourquoi je n'irai peut-être pas voter dimanche. 

Comme beaucoup de citoyens, je suis las de faire élire des gens qui, une fois élu, en auront rien à faire de moi. J'ai vu la lassitude des citoyens de ma ville. Rien que chez nous, il y a deux adjoints au maire qui se présentent ! Rien que ça. Et je ne sais même pas si le troisième n'est pas un adjoint au maire lui aussi. Dans une petite ville on remarque tout de suite la chose. Pire encore, les socialistes d'hier se présentent sous l'UDI aujourd'hui. Et pour le troisième, je ne sais même pas de quelles étiquettes il est. Vous ne rêvez pas. Nous avions une UDI-UMP comme adjointe au maire et je le savais pas. Notre maire est du parti socialiste. Enfin, en théorie. Parce que dans la pratique ses méthodes ressemblaient plus à celles de l'UMP. Alors ici les gens en ont un peu marre dont votre gentil et sympathique serviteur (je le souligne parce qu'il paraît que je suis méchant).
J'aimais la politique et je n'ai plus envie de m'en cacher. J'aimais le débat et j'espérais le meilleur pour mon pays. C'est étrange, je n'ai jamais penser au mot commune. Et pourtant, la commune est la plus importante. Car c'est dans un village et dans une ville que viennent les décisions. Les politiciens des villes et des champs font la politique régionale et nationale. C'est dans une communauté qu'une décision, souvent bonne pour tous, est prise.
Cela devrait m'intéresser et d'ailleurs, cela m'intéresse. J'avais des vues plus grande mais je n'ai jamais négliger ce qui pour moi n'est pas le bas. Car une commune, grande ou petite, est bien le sommet de la piramyde. Qui est le maître dans ce pays ? Ou devrais-je dire, qui devrait être le maître dans une république ? Le peuple. Là, vous riez à gorge déployée. Et comme vous, je ris comme un imbécile qui suis mais ne comprend pas. Vous riez et je ris aussi car nous ne sommes pas stupides. Nous savons que notre république n'est qu'une monarchie déguisée. Pire encore. Il y a des monarchies plus démocratiques que la notre. Voilà des années que nous subissons le diktat des partis uniques qui ne forment à présent qu'un seul parti unique : l'UMPS.
C'est vrai. Il y a des batailles politiques. Mais plus de combats d'idées. L'UMPS est le partie unique comme la loge maçonnique l'est pour toute les autres loges. À mon sens, c'est le peuple qui devrait débattre des idées. Pas une chambre du sénat qui ne sert à rien qu'à entretenir des assistés politiciens trop payer à s'engraisser sur notre dos.
Je n'ai plus confiance. Depuis ces dernières années où j'ai été particulièrement, comme beaucoup de gens, maltraités par les politiciens, je n'ai plus confiance en l'appareil des partis et encore moins du parti unique. Bien que je remarque malgré tout une différence entre le PS et l'UMP. C'est peut-être contradictoire ce que j'écris. Mais c'est vrai. Il faut des réformes et je pense que nous allons avoir mal. Et ce mal, nous le subissons depuis des années. Les politiciens ont trop attendu et on manqués d'honnêtés.
Je me sens plus chômeur que français. Je suis français et fier de l'être. Je ne laisserai personne le droit à me retirer ce titre. Mais pour certaine personne, je suis avant tout un chômeur. Et c'est nouveau dans notre pays. J'espèrais que François Hollande, président actuel (il est bon de le rappeler) serait plus juste que Nicolas Sarkozy (ex-président sorti par le peuple, il est bon de LUI rappeler) à ce niveau. Hors, je ne vois aucuns changements. Je reste un chômeur.
Il y a donc un malaise dans notre société. Des personnes ont été volontairement été écartés de la nation. C'est très grave.
Par dépit, par colère, pour trouver une réponse, des gens vont voter Front National. Les médias (surtout canal+) crient « au loup ». De quel droit ?
Comme le disait un éditorialiste « le problème, ce n'est pas que les gens votent FN. Le problème c'est que les gens s'abstiennent de voter car ils ne se sentent plus concerner par les élections et la démocratie dans notre pays ». Et cet éditorialiste a tout compris.
Une grande partie des gens n'iront pas voter. Parce qu'ils ne se retrouvent plus dans les politiques. Ils ne croient plus en eux et à mon sens, je dois vous l'avouer, ils n'ont pas tors. La politique ne se fait plus qu'à l'échelon des régions commerciales et dans une seule ville devenue un petit état pour ne pas dire un royaume : « Bruxelle ». Entendez bien que cette politique n'est pas pour les belges. Bruxelle ne dirige que pour les riches. Et d'ailleurs, Bruxelle n'est que la ville féodal d'un petit état de riches le « Luxembourg ». Il n'est donc pas étonnant que les gens ne se sentent même plus concernés par la politique de leurs communes.
Je suis déçu moi-aussi. Et je crois que pour la première fois, je m'abstiendrai. Car je me sens plus concerné. Hélas...