_tendard_lorrain

Ce qui va se passer dans quelques mois est une révolution historique, nationale et sociale. En effet, le redécoupage des régions va bouleversé nos vies à tous. 
Cela aurait été bien que l'on nous demande notre avis. Mais, le gouvernement n'a pas jugé utile de faire un référendum. Pour moi, c'est la preuve que les politiciens de gauche comme de droite se moquent bien de l'avis du peuple; pourtant seul maître et seul élite du pays. Parce que, à mon sens, le peuple c'est la France. Notion, qui après la fin des régions finira par disparaître, elle aussi, pour se fondre dans une sorte de petit états européens, comme c'était le cas de l'Allemagne avant la réunification des royaumes dans un seul empire prussien faites par Bismark en 1860. 

Mais n'anticipons pas. Laissons l'histoire se faire et défaire l'identité nationale de notre pays, comme c'est le cas depuis 30 ans maintenant. 

Je suis lorrain et fier de l'être.
Je ne peux que vous parlez de ma région. Je connais mal les autres. Bien que j'ai de vrais amis tchi', et quelques uns dans le sud. 
Les politiciens technocrates nous vendent cette nouvelle France avec des grandes régions comme une solution d'avenir et surtout, à les entendre, des économies financières pour le pays (donc nous, le peuple). Mais quelles économies exactement ? Payerons-nous moins d'impôts alors qu'il y a de plus en plus de chômeurs depuis plus de 30 ans ? Les politiciens technocrates nous disent que cela va relancé l'emploi. Comment et pourquoi ? 
En fait, cela ne va rien changer du tout. Il va y avoir de plus en plus de pauvres et notre pays va finir par de diviser. Il a déjà été diviser à la mort du grand Charlemagne (Carleman ou Karleman ou encore Carolus Magnus en latin). Les rois de France se sont battu pour maintenir notre pays et en faire le premier et plus grand pays d'Europe (puisque techniquement on ne considère pas la Russie dans l'Europe). 
Ne soyez pas étonné par mon discours nationaliste. J'aime mon pays. Je suis patriote et je suis fier de l'être. Je n'ai pas besoin d'être raciste, xénophobe ou encore stupidement antisémite (comme c'est à nouveau le cas pour beaucoup de français actuellement). Non, j'aime mon pays et malgré qu'il ne me le rende pas, je lui garderai toujours mon amour, même s'il venait à disparaître. D'ailleurs, cela je ne le tolérai jamais !

Si j'avais su que le traité européen aurait débouché sur une telle absurdité, je n'aurais jamais été pro-européen. Je n'aurais jamais trouvé beau son drapeau bleu étoilé qui représentait tellement d'espoir. D'ailleurs, il est laid. Oui, quand on y pense, il n'a presque aucune âme. Un bleu avec des étoiles dorés. Même le drapeau américain a plus de classe. Nous avons voulu faire classe. Nous avons voulu imité le drapeau soviétique ou chinois et nous sommes passé au bleu en opposition au rouge. J'ai beaucoup aimé le bleu. Mais, 'ai toujours préféré le rouge pour un drapeau. Cela marque la volonté de la raison d'être. Cela démontre le sang, source vitale à la vie. 

Le drapeau lorrain et or et sang avec trois aiglons représentant les trois duchés de Bar. 

Notre région a été par le passé économiquement très forte. Elle possédait de nombreuses mines diverses et même des mines d'or et d'argent. Au moyen-âge, la Lorraine était une région tellement forte et indépendante que le roy de France a été bien content qu'une jeune lorraine porte la bannière de son royaume. C'est l'argent de la Lorraine qui a en partie libéré la France et permis à celle-ci d'exister en tant qu'état en boutant les anglais, un peu plus tard qu'on le pense certes, hors de la mère Patrie. 
Depuis quarante ans, notre Lorraine est sacrifiée par le pays. Nous avons acceptés toutes les souffrances par patriotisme et avec le Nord, nous subissons le chômage à grande échelle. Toutes les vies des lorrains sont brisées. Et aujourd'hui, on nous parle de chance pour le pays et de futurs emplois ! 

La Lorraine est une terre de souffrance. Notre région fut découpée en 1871 lorsque la France a perdu la guerre contre la Prusse unifiée. La moselle a été annexée et elle est devenue une province allemande avec l'Alsace. Mais ce qu'on ignore et qu'on veut nous faire ignorer, c'est que la meurthe-et-moselle aussi a été découpé en 1871. Le nord de la Meurthe-et-Moselle était emputée d'un petit bout (grand bout lorsqu'on regarde bien) au nord. Les départements ont été retracés en 1919-1920. Mais le mal était fait. 

La Lorraine, c'est aussi le souvenir de la grande guerre appelée la 1ère guerre mondiale. Ses départements ont vu mourir des milliers de soldats français et allemands. Nos départements s'affrontaient alors. La Moselle allemande contre la Meurthe (et-Moselle) alors. Car le département Meuthe-et-Moselle n'existe que depuis la signature du traité de Versailles en 1919 et re-découpé par les technocrates imbéciles et incapables qui ont causés la seconde guerre mondiale en faisant n'importe quoi en Europe. 
La Lorraine a toujours payée le prix fort pour être française. Et elle l'est bien, je vous le garantie ! Et elle le restera quoi qu'il arrive ! 

Historiquement, Nancy et Metz se sont toujours opposées dans des guerres depuis le Moyen-âge. Notre Lorraine était restée aussi royaliste et c'est pourtant moins connue que la Bretagne et la Vendée. 
Alors je doute que le redécoupage régionale arrange les choses. La Lorraine est en souffrance depuis des années, voir des siècles. Mais sincèrement, elle souffre depuis que les technocrates ont décidés de l'abandonner à la fin des années 70. 
J'en ai toujours souffert et mon désir le plus cher c'était qu'un jour j'unirai complètement le pays. Car avant tout d'être lorrain, je suis français. Oui, j'espérais unir totalement notre pays lorsque j'ai décidé d'entrer en politique à 18 ans. Car la France n'était pas totalement ce que j'aurais aimé qu'elle soit. 

Donc, je suis fortement étonné que cette décision prise, sans référendum et donc sans l'avis des citoyens, de former 13 grandes régions (on oubli les départements outre-mer ?... tien...) ne prenne pas en compte tous les historiques des régions qui ont déjà eu du mal à se forger à travers notre histoire de France.

Les technocrates n'ont même pas pris en compte non plus notre identité régionale. On a tracé vulgairement tout ça avec un mépris que même les roys de France n'ont jamais faites au peuple.

Sans parler que nos capitales sont différentes. Les distances qui les sépare. Bien qu'aujourd'hui ce soit la mondialisation, il n'en reste pas moins que je me vois mal d'aller en Champagne ou en Ardenne comme je me rends à Thionville, Bar-le-duc, Lunéville ou Gérardmer ! Déjà que je ne suis presque jamais allé dans les Vosges ! (Pourtant bien belle région). 
On nous a mépriser, nous lorrains en méprisant aussi les ardennais, les champenois et les alsaciens. Les technocrates sont des imbéciles et des criminels. 

Ho, je ne râle pas. Si cette opération avait eu pour but d'unir le pays, je m'en réjouirais. Mais je sais que ce n'est pas le cas. Paris du XVIème arrondissement, qui se prend pour l'état français tout entier, abandonnera la région Est comme elle a abandonnée la Lorraine. 
Il aurait été préférable de faire une réforme du travail utile pour les gens qui travaillent et non une réforme pour ceux qui exploite. Le parti socialiste continu son délire comme il l'a fait dans les années 80 (lorsqu'il a totalement abandonné la Lorraine et le Nord) et réduits des milliers de gens dans la plus grande misère. Après Mitterand, c'est le tour de Hollande. On aime les lorrains seulement lorsqu'ils servent de chair à canon !

Si l'état voulait faire des économies, il aurait pu dissoudre les départements pour former de grandes régions. La lorraine était une région. J'étais pour cette solution et des gens de gauche comme de droite sont d'accord avec moi. Il fallait former les régions existantes et leurs permettent de se développer. Et toutes les absurdités qu'on nous versent dans les jt actuellement ou dans les émissions politique ne tiennent pas debout.
D'ailleurs, pour moi, la France est -ou devrait être selon moi- une et indivisible. Lorsque le Nord va mal, les Pyrénnées devaient aider. Pour moi, c'était l'Union Nationale, l'Identité Française. 
Hors, bientôt, je me demande comment les gens se nommeront pour se reconnaître. 
J'ai même peur, qu'un jour, nous ne nous appelions plus "français". Parce qu'à mon sens c'est la tournure que cela prend et je n'en suis plus dupe depuis des années. Je craignais le pire et le pire arrive. 

Cette réforme va débouché sur plus de chômage. Voilà l'avenir de l'Est. 
Finalement, la phrase la plus con qu'on entend dans le film "les vieux de la vieille" était révélatrice lorsque les trois petits vieux disaient aux plus jeunes : "Si on avait su, on l'aurait perdu !"
On leurs demandait alors : "Quoi donc ?!" Et ils répondaient : "La guerre de 14 !".

Car les politiciens du début du XXème siècles ont pris pour idée de guerre contre l'Allemagne le prétexte qu'il fallait libérer l'Alsace et la Lorraine. Mais en fait... pas du tout. C'était juste un prétexte pour récupérer des territoires riches ces deux régions. Les technocrates d'alors ont sacrifiés des millions de soldats pour rien.

Les lorrains connaissent le prix à payer. Dans ma famille, des gens ont dû porter l'uniforme nazi et celui de la wehrmcht, voir de la waffen-SS alors qu'ils n'étaient pas nazis. On en parle pas non plus dans les manuels d'Histoire. Il ne faut pas parler de ça. 

Sans parler des problèmes religieux. Car oui, mon père qui était mosellan protestant a eut énormément de difficultés à faire accepter à ses parents qu'il voulait épouser une meurthe-et-mosellane catholique. 

Pourtant, la Lorraine a toujours été une terre d'accueil. Ici vivent des allemands, des polonais, des italiens, des espagnols, des portugais, des algériens, des marocains, des turcs ainsi que de nombreuses personnes venues de différents pays d'Afrique et des pays de l'Est ex-bloc soviétique, bien intégrés dans notre région. Car la Lorraine a du coeur et un grand esprit solidaire. Dès que vous êtes adopté, vous êtes lorrain.

Vous me direz, on arrête pas le progrès. Je suis désolé, ça, ce n'est pas du progrès. C'est de la régression nationale et régionale donc forcément de la régression sociale.  
Avec la fin des régions historiques, la France perdra son identité au profit du capitalisme inhumain et d'un monde bestial.