Bonjour à toutes et à tous,

Je vous donne un peu de mes nouvelles pour vous dire que je me suis achté un nouveau vieu ordinateur via le biais d'une association. Je l'ai depuis le mois de novembre, mais je ne voulais pas en parler tout de suite. Cet ordinateur ne remplacera jamais mon Didi. Il est moins perfectionné, moins fiable, moins beau, moins beaucoup de choses. Je ne peux même pas jouer à des jeux vidéo avec. C'est vous dire ! Il m'a coûté 120 euros + différents frais et je trouve le prix cher pour peu de choses en fait. Les associations, c'est comme les banques, elles s'en mettent plein les poches au profit de la précarité ! Je m'en fout qu'on soit d'accord ou pas avec ce que je dis, car c'est ce que je pense.

Ce message est exceptionnel, car je n'en ferai certainement pas d'autres. Je suis sur facebook depuis un moment, aussi... et personne n'est venu ou presque me dire bonjour. C'est pas bien les gens ! Pas bien du tout ! Je le dirai au chti Jésus !

Sinon, quoi de neuf pour moi ?

Alors, à part ça, tout va bien, rien ne va et tout va de travers. Suis-je heureux ? Non. Les choses ont tendances à s'aggraver même... Je suis donc content d'avoir cet ordinateur qui me permet de m'exprimer un peu et de quand même jouer en ligne à des jeux débiles avec des cons. Mais parfois, il y a des gens intéressant quand même. Heureusement.

Je suis assez isolé dans ma ville. J'ai coupé totalement les ponts avec plein de gens sur la toile comme dans ma vie. Et je vais encore continuer à le faire ? Pourquoi ? J'ai envie de répondre : pourquoi pas !

Après tout, je m'en tire très bien tout seul. J'ai pas d'amis, pas de famille, pas de chérie et même pas d'animaux de compagnie. Et je ne me sens pas plus mal pour tout vous dire. Comment je fais ? Je n'en sais rien.

Bon, ce blog prend fin. Peut-être que j'en ferai un autre. En attendant, vous pouvez lire "Moi, simple citoyen". Le lien est mis et il vous suffit de prendre le temps de cliquer dessus. Profitez-en, car le blog fermera aussi bientôt. Enfin, je ne compte pas le poursuivre.

Il est tant, à présent, de vous quitter définitivement ou du moins pour un temps indéterminé. C'est comme ça les amis(es). Prenez soin de vous et ne faites pas de bêtises.

Je voulais vous dire que je vous aimais tous. Je penserai à vous. Peut-être que vous penserez un peu, parfois, aussi à moi... Mais je n'espère rien en fait. Nous avons tous notre vie avec nos joies et nos problèmes. Alors prenez soin de vous et profitez des moments de bonheur que la vie vous apporte.