Cela faisait onze années que Didi, mon petit ordi, partageait mes joies et mes peines.
Nous avons partagés joies et tristesses, lui et moi.

Didi n'est plus. Il a rendu l'âme en août.

Mon petit ordi n'était pas seulement un ordinateur; il était aussi le seul ami que j'avais. Je sais que c'est ridicule. Ce n'est pas le plus beau ni le plus émouvant texte que j'ai écrit sur lui. Vous en trouverez un meilleur en parcourant ce blog.

C'est bien la fin de ce blog. Je n'ai plus d'ordinateur. J'écris d'une salle cyber (ce n'est pas un cybercafé) où je paye un 1 euro pour le temps que je veux. Mais ce n'est pas pareil. Je ne suis pas chez moi. Je ne veux pas qu'on lise à travers de mon épaule.

Mon Didi était le plus beau des ordinateurs. Il avait une sorte de sourire en chrome argent juste en dessous du bouton rond pour l'allumer. Il était très perfectionné. Avec lui, j'ai pu m'amuser, écrire, étudier, échanger et faire ce blog.
Aujourd'hui je suis seul et isolé, sans un seul ami.

La dernière page de ce blog vient de se tourner.
Je vais avancer seul dans ma vie.

Adieu mon Didi...