Je terminerai bientôt mon blog. Mais je ne veux pas finir les derniers textes sur des nullités.
Donc, aujourd'hui, je vais vous parlez de ce que nous avons eu de pire ces dernières années, en France... à savoir, Sarkozy et l'UMP (union pour un mouvement populaire -tu parles, grosses marades).
En 2012, plus personne ne voulait de Sarkozy, même plus l'UMP. et personne n'avait voté pour lui en 2012. Ca s'est ce que tout le monde disait.
Sauf que ce n'était pas exacte. Beaucoup de gens avaient votés UMP et tout le monde savait, dû moins les militants, ce que ce type pensait. En revanche, je doute fortement que certaines personnes pouvaient prévoir combien ce type aurait trompé les militants et les français les uns contre les autres.
Il faut se rappeler combien il a rabaissé la France en faisant des polémiques sur l'identité, la religion et les catégories sociales dans le pays. Il a organisé des fêtes somptueuses dignes du second empire. Il a été le premier président à montrer combien il était riche et prendre des vacances somptueuses sur le dos du peuple pendant que celui-ci crevait dans son coin. Il nous a ridiculisé surpris à la sortie d'un hôtel en jean alors qu'il venait de rejoindre Carla Bruni, sa maîtresse à l'époque avant de divorcer de sa femme Cécilia pour l'épouser. C'est le seul président que tous le pays riaient aussi et je ne parle pas de la haine qu'il sucitait à l'étranger quand ce n'était pas le rire au vue de son ridicule. Il faut dire que le petit monsieur se prenait pour Napoléon Bonaparte. Hé oui, rien que ça... Mais en fait, il n'avait ni la carrure, ni la taille ni même la volonté politique. Quant à ses succès militaires.... Je n'en parlerai pas.
Sarkozy a ridiculisé la France et l'a belle et bien humiliée. C'est un petit homme.
Aujourd'hui, Sarkozy vit de sa grosse retraite à la cinquantaine et plus d'un somptueux et indécent salaire que lui verse l'émir du Qatar (100 000 euro). À se prix-là, il doit bosser durement et se lever tôt le matin ?! Hé bien non ! Se lever tôt et bosser dur, c'est pour vous travailleurs ! Sarkozy, lui il fait des conférences sur l'économie (qu'il n'a pas su gérer dans notre pays).
Comme quoi... les Qataouis sont peut-être riches mais ils ne sont pas très futés. En même temps,quand on est riche, on peut se permettre d'être con. Cela ne se voit pas. Mais, les Qataouis ne sont pas cons, en fait. Ils sont dangereux car ils financent les mouvements terroristes. Alors, de penser que Sarkozy est un espion du Qatar à la solde des mouvements terroristes islamistes... je vous laisse y réfléchir, ô peuple de France !
Revenons au peuple, justement.
Qui à voté Sarkozy et UMP ?
Assurément pas « personne ».
Je me rappelle de cette époque où les chômeurs les plus précaires ont été montrés du doigt par ces gens de l'UMP. Toute ces manières nauséabondes qui remontaient comme au temps du gouvernement de Vichy en 1940-1944. Les chômeurs étaient les boucs émissaires tout comme l'avaient été les juifs après la défaite de juin 40.
Il fallait entendre les gens dire que les SDF n'étaient pas français et combien il faudrait mettre ses faignants au boulot. Et pour rien encore !
Et ces propos tout les gens les trouvaient normales. Sarkozy les soufflaient dans le cul les oreilles de Wauqiez qui venaient les répètés sur les plateaux de télévision. Et personne n'y trouvait à redire. Ni les journalistes (ils ont été rare sauf à présent) ni les gens de gauche (surtout les socialistes). D'ailleurs, l'idée est reprise puisque le gouvernement va faire fliquer les chômeurs. Vous pensez bien... un chômeur gagne 100 000 euros au moins non ! Bon, d'accord. Un chômeur ne gagne pas 100 000 euros par mois. Même pas 1000. Mais apparemment, ça gagne quelque chose non ?
Je sais pas moi... je suis chômeur de longues durées au RSA-socle et je touche 450 euros par mois. Donc, comme je vous dis, je sais rien quoi... En tout cas, si le gouvernement, même socialiste, veut les faire surveiller, c'est que ceux-ci gagne rubis sur l'ongle. 
Il fallait entendre les réflexions des personnes de l'UMP à cette époque. Je me souviens de cette commerçante tenancière, avec son mari, d'un commerce Casino, insultant les sans-abris et les maltraitants avec un sadisme et le sourire aux lèvres d'une rareté extrême digne d'une SS de Ravensbrück. 
J'ai aussi vu des travailleurs sociaux, hommes et femmes, maltraiter les chômeurs dans la précarité. Mais aussi, des employés de Pôle Emploi. Sans parler de toutes sortes d'employés(es) d'associations ou de centre sociaux de mairie qui étaient sensés aider les plus démunis et qui les maltraitaient et se sont même payer le luxe de les traîner en justice. Justice collaborationniste, comme à son habitude, qui porte mal son nom. Tout l'écoeurement et la bassesse humaine. 
Et se payer toutes les réflexions dans les commerces et grandes surfaces sur les soit-disant assistés qui profitaient, à l'époque, de tous les droits sans rien foutre. Quels droits et privililège exactement ? Le droit et le privilèges d'aller mendier des aliments aux restos du coeur, au secours catholique et à la banque alimentaire, peut-être ? 
La haine du pauvre était à la mode de 2007 à 2012 grâce à Sarkozy et sa bande de gangsters de l'UMP. Il fallait trouver des responsables à l'incapacité de gouverner de ce nabot et son groupe de clébars hystériques et de voyoux stupides de son mouvement, tout sauf populaire. 

Le prince-président Sarkozy était parfaitement conscient de ce qu'il disait et faisait en soufflant le vent de la haine dans le coeur des gens. 
Moi, ce qui m'étonne, c'est que des gens veulent encore l'avoir comme président. Les gens sont certainement sado-maso. Ou bien con. Ou bien les deux.
Aujourd'hui, Sarkozy veut appeler l'UMP « les républicains ».
Vous êtes républicain ? Votez pour lui ! Sinon vous ne l'êtes pas.
Propos simpliste dans l'esprit d'un pauvre être arriviste et sans aucune morale.
Il n'en rate pas une le petit pointu aux sandalettes. Il prend les idées politiques pour des slogans. Cela démontre à quel point il se fout éperdument des français. Ce qui l'intéresse, c'est être président et diriger le pays comme on dirige une grande entreprise.
Le pire, c'est que même certains patrons ne l'aiment pas ! Peut-être qu'ils le trouvent trop présomptueux ou qu'ils n'aient peur que Sarko l'asticot leurs fasse de la concurrence déloyale.
Ce qu'on doit à Sarkozy : Cadeaux fiscales aux banques qui ont créées la crise. Cadeaux fiscaux aux grands patrons. Mise à l'écart de nombreux foyers pauvres populaires y compris la majorité des foyers issues de l'immigration. Racisme anti-musulman et antisémitisme. Montée du terrorisme. Monté des tensions contre la France de la part des pays étrangers (Russie, USA, et nombreux pays du sud du globe). Perte des droits des travailleurs. Perte du droit de grève (il n'y avait presque plus de grèves parce que les syndicalistes étaient arrêtés et emprisonnés !). Arrestation arbitraire des chômeurs. Emprisonnement des journalistes. Bref, la liberté était en danger.
J'ai connu cette ère sarkoziste. Et je m'en souviens bien. J'ai mal vécu cette époque et j'ai été très malheureux. J'étais dégoûté de voir combien le comportement abjecte pouvait l'emporter sur la solidarité, l'égalité et le patriotisme (dont manquait totalement Sarkozy et sa bande de gangster).
Alors si certaines personnes ont des trous de mémoire, moi, je n'ai rien oublié et je n'oublierai jamais ! 

SARKOZY : AVANT QU'IL PARTE (Parodie Sexion d'Assaut)